Développement du compte carbone par une agence carbonecoop à généraliser

Objectif : qu’il y ait suffisamment d’associés (individuels, ONG, entreprises, syndicats, villes et communes, administrations, départements et régions…) pour déclencher l’application du comptage carbone aux 68 millions de français, à doter d’un quota égalitaire échangeable et rétrécissant.

Format : créer une société coopérative d’intérêt collectif où chaque volontaire prend une part de 10€ en développant des antennes locales pour convaincre les élus français de souscrire au mécanisme de compte carbone.

Outils : 

  • Développer des supports de réunions locales et des outils ludiques de réunion pour démystifier le comptage carbone.
  • Intéresser les entreprises sur la création de leur registre carbone facilitant le bilan annuel de Relevé d’Empreinte de Gaz à Effet de Serre, REGES.
  • Faciliter l’étiquetage par le calcul des points carbone avec le symbole Cpoint : ͼ (symbole grec du sigma lunaire pointé). 
  • Susciter la création d’annexe aux logiciels comptables comme Cegid ou SAP ou similaires. Susciter la création de formations accélérées de conseillers carbone.
  • Soutenir le développement d’un wikicarbone pour enrichir une base de données de tous les contenus carbone des produits et services du commerce.
  • Réaliser des capsules vidéo virales pour stimuler les adhésions. 
  • Préparer un référendum national pour valider la mise en place du mécanisme généralisé de compte carbone.

Mission d’anticipation : financer et réaliser un pilote ou maquette de l’informatique nécessaire pour raccorder les cartes bancaires de cent familles à l’agence carbone nationale, à une dizaine  de commerçants et une dizaine de grossistes ou fabricants, avec un expert-comptable, pour suivre avec des sociologues les facilités de traitement du comptage carbone. La part de coopérateur de 10€ peut servir à ce démarrage.

Bénéfice pour les coopérateurs : contribuer à juguler le chaos climatique et respecter les engagements rendus nécessaires par les démonstrations des scientifiques. Chaque coopérateur bénéficie en outre d’une voix aux assemblées générales pour les grandes décisions de mise en place du compte carbone égalitaire à tous les français puis son extension à l’Union européenne.